LES PROJETS LPVE EN COURS

Chaque année, plusieurs idées de rencontres et de mobilité sont soumises par des porteurs de projets dans le but d’obtenir un soutien technique, logistique et financier de la part de l’association. À ce jour elle a déjà permis à 3 personnes de réaliser leurs projets de mobilité. Chloë et Romaric Orenes sont les acteurs d’EUROPA’NOUS et Dédé le protagoniste d’un road-tour dans le sud de l’Espagne.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1. EUROPA’NOUS

Europa nous c’est le nom du projet de rencontres interculturelles de deux bag-packers qui consacrent un mois de leur année à voyager en Europe pour aller discuter et échanger avec les autres habitants du vieux continent de leur façon d’envisager l’avenir de l’Union européenne.

L’HISTOIRE DU PROJET EUROPA’NOUS

En mars 2015 Chloë Orenes, étudiante bilingue en Maîtrise d’études interculturelles européennes à Regensburg, une ville du sud de l’Allemagne fait la rencontre d’un jeune français, Rémi Chauveau qui vit à Gross Schneen, un petit village à quelques kilomètre de Göttingen où il y effectue un volontariat franco-allemand.

Tous deux ont l’idéal d’une Europe où jeunesse rime avec dynamisme et ont la tête qui fourmille d’idées pour rendre les jeunes acteurs de la construction européenne, un concept qui demeure encore vague pour beaucoup. L’un vient de déposer les statuts d’une association qui encourage la mobilité des jeunes en Europe et l’autre un projet de rencontre.

Cette rencontre permet de concrétiser le rêve de Chloë et de lancer l’association Le Petit Volontaire Européen.

Ce partenariat est le début d’une grande aventure entre la France et l’Allemagne qui a pris naissance sur le sol allemand sous l’impulsion de la volonté de jeunes français de poursuivre le rêve d’une Europe fraternelle, unie dans la diversité comme le souhaitaient les pères fondateurs de l’Europe Conrad Adenauer et Robert Schumann.


Suivez Chloé et Romaric en cliquant sur le lien ci-dessous

EUROPA'NOUS EST AUSSI SUR FACEBOOK




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


2. DÉDÉ ON TOUR 2015-VIVA ESPAGNA EN CAMPING-CAR

Chez Le Petit Volontaire on ne sait plus quoi inventer pour faire bouger votre quotidien. On vient de se lancer dans un mode de déplacement économe et convivial: le camping-car.

En digne représentant de ses aficionados Dédé se lance dans un projet sponsorisé par l’association.

Durant les mois de juillet et d’août prochains il va visiter l’Espagne dans sa maison mobile.

Après, l’année de volontariat en Allemagne de Rémi , le tour d’Europe citoyen et solidaire de Chloë, voici le roadtour de Dédé dans le sud de l’Espagne!

MAIS QUI EST DÉDÉ?

En mai 2015, alors que l’association Le Petit Volontaire Européen commence à prendre forme, son Président Rémi Chauveau fait la connaissance d’André Pezet, un quadragénaire qui rêve d’Espagne et de camping-car. En 2013 il fait enfin l’acquisition d’un camping-car qu’il rénove pour lui donner une deuxième jeunesse. Peu habitué à voyager dans sa jeunesse, Dédé veut ratrapper le temps perdu et projette pour le futur de visiter un nouveau pays d’Europe par an.

Cet été, sa destination sera l’Espagne. Même s’il n’a que quelques notions d’espagnol rien n’arrête cette force de la nature habituée à accomplir des travaux qui demandent beaucoup d’énergie. Dédé est ouvrier agricole. Au quotidien il manipule de grosses machines agricoles et s’occupe d’entretenir plusieurs hectares de vignes et de maïs. Le soir lorsqu’il rentre chez lui, il apporte quelques améliorations à son camping-car et prépare son voyage en Andalousie.

Dans cette aventure où il ira à la rencontre de nos voisins d’Espagne, plusieurs des valeurs que l’association défend sont présentes telles que le respect de l’environnement, la rencontre des cultures et la célébration de l’amitié entre les peuples européens.

Souhaitons bonne chance à notre quadragénaire pour qui rien ne semble impossible.

Retrouvez la suite de son aventure sur la Page Facebook dédiée aux passionnés de camping-car en cliquant

ici
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


PETIT HISTORIQUE DU CAMPING-CAR

Selon toute hypothèse, le camping-car aurait vu le jour quasi simultanément dans plusieurs pays occidentaux. Ce, juste avant ou plus probablement, quelque temps après la première guerre mondiale. Ici et là, des hommes, sans doute un brin marginaux, eurent la fantaisie de soumettre un projet grandiose à leur charron voisin. L’idée: créer une résidence sur un véhicule automobile.

L’utopie prenait corps, le citadin sédentaire allait devenir citoyen du monde, libre et partout chez lui.

A vrai dire, jusque dans les années soixante, personne ne sembla s’intéresser vraiment à l’objet. Sauf peut-être aux Etats-Unis, où le motorhome, en tant que produit industriel, avait déjà connu ses premiers balbutiements.

1976 est une date fétiche pour les industriels. Cette année là, le camping-car fit une entrée fracassante dans l’univers de la caravane, déjà bien implantée dans le tourisme de plein air.

Depuis, le camping-car est devenu mature. Il s’est imposé comme un authentique fait de société. Aujourd’hui, c’est plus d’un million de camping-cars qui sillonnent le vieux continent, dont près de 25 000 immatriculés en France.


AU BOUT DU VOYAGE: L’ESPAGNE, LE PAYS DU SOLEIL

L’Espagne est une monarchie parlementaire instaurée après la transition démocratique de la fin des années 70. Le pays est composé de 17 Communautés Autonomes qui disposent chacune de leurs propres institutions et d’importantes compétences.

Baignée par la Méditerranée et l’Atlantique sur 3600 km de côtes, l’Espagne occupe la majeure partie de la péninsule ibérique et comprend également l’archipel des Baléares, les îles Canaries et les enclaves de Ceuta et Melilla sur la côte nord du Maroc.

Grâce à un développement spectaculaire, l’Espagne est devenue une économie moderne en quelques décennies. A partir de son entrée dans la Communauté européenne en 1986, le pays a connu une hausse de la production industrielle dans les secteurs de la métallurgie, de l’agroalimentaire, et plus récemment de la chimie, du textile, de l’électronique. C’est aujourd’hui l’un des premiers constructeurs automobiles d’Europe.

L’agriculture a depuis longtemps perdu sa place de principal secteur d’emploi de la population active, mais elle reste très productive (huile d’olive, vin, fruits et légumes), en particulier dans les huertas andalouses intensives et fortement irriguées, de même que la pêche.

Le secteur des services domine aujourd’hui l’économie espagnole : banque, télécommunications et toutes les activités liées au tourisme. L’Espagne reste encore l’une des destinations touristiques les plus prisées au monde. La hausse de la fréquentation est à l’origine d’un boom de la construction immobilière, surtout sur la côte méditerranéenne.

En 2010, avec 53 millions de touristes, l’Espagne figurait en quatrième position des destinations touristiques mondiales en termes de nombre de visiteurs. Ce secteur représente environ 10% du PIB espagnol.

Avant la crise de 2007-2008, l’Espagne enregistrait de bonnes performances économiques (près de 4% de croissance annuelle de 1997 à 2007), mais conservait une inflation supérieure à celle des autres pays de la zone euro.

Le pays a été particulièrement frappé par la crise des subprimes, qui a touché durement le secteur immobilier (explosion de la bulle en 2007), puis par la crise de la zone euro, entraînant la défiance des marchés à son égard. Le déficit (6,6% en 2013) et la dette (93,9% en 2013) publics se sont particulièrement creusés, et figurent aujourd’hui parmi les plus élevés de l’UE.

La Commission européenne a autorisé le pays à attendre 2016 avant de réduire son déficit publique sous les 3% de PIB. Le taux de chômage, qui semble partiellement compensé par une économie parallèle, atteint 26% début 2014. En 2013, l’économie était toujours en récession (-1,2%), mais connait une légère reprise. Plusieurs estimations tablent sur une croissance d’environ 1% pour l’année 2014.

Pour redresser sa situation, l’Espagne a bénéficié d’aides financières de l’Union européenne, et adopté de vastes plans d’austérité ainsi que des réformes visant à flexibiliser son marché du travail, à réduire les coûts du système de retraite ou encore à mieux contrôler les finances des communautés autonomes.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



RETOUR AU MENU

Association Loi 1901 Le Petit Volontaire Européen © 2015 - Tous droits réservés